Les choses qui fâchent le patron et le mettent de mauvais poil...

Bon franchement, comme patron, je suis exigeant mais je suis plutôt facile à vivre... mais... des fois c’est compliqué de rester de bonne humeur, même quand on adore son travail. Deux choses m’énervent particulièrement...

Le NO-SHOW

#coupdegueule #noshow #règledes15mn publication facebook du 29 septembre... et je me contenterais de cela, elle parle d’elle-même.


Dans cette journée nous avons refusé 20 personnes qui voulaient réserver pour le soir... Nous étions complets.
C'est toujours une déception pour nous de refuser des clients.
Au final
Une table n'est pas venue... Une table c'est rien me direz-vous... et bien... tout dépend de la taille du restaurant ! Pour nous c'est beaucoup.
.....
C'est ce qu'on appelle le no-show. Pratique de plus en plus courante, sur laquelle nous ne ferons aucun commentaire, nous pourrions être désagréables.
.....
Mais désormais les tables seront réattribuées après 15mn de retard si nous ne sommes pas prévenus.
.....
Comme beaucoup de restaurants nous réfléchissons à la possibilité d'un système de réservation plus contraignant. Nous n'en sommes pas encore là... mais on y pense.
.....
Heureusement 90% de nos clients sont adorables et nous préviennent à l'avance quand ils ne peuvent pas venir ! Sur le répondeur, par Messenger, par e-mail, par téléphone même à 19h00. C'est mieux qu'à 20h quand on a réservé à 19h30.
N'hésitez pas à partager et à le faire savoir.

La difficulté parfois de comprendre les réseaux sociaux...

Je ne pouvais pas ne pas parler de la difficulté aujourd’hui de gérer les réseaux sociaux et leur fonctionnement, j’ai mis un moment à choisir, répondre, ne pas répondre... et des fois je me demande encore si j’ai raison d’y répondre...

Alors voilà, j’entends toujours la critique constructive, faite en face, au comptoir du bar, car la critique est respectable si elle est respectueuse parce qu’elle fait progresser. Mais la critique est lâche lorsqu’elle est faite cachée derrière un écran, donc je ne laisserai pas une critique gratuitement injuste, irrespectueuse, atteindre le moral de mon équipe, sans y répondre librement, sans prendre de gants.

Vous connaissez Ratatouille ? À bon entendeur...

« À bien des égards, la tâche du critique est aisée. Nous ne risquons pas grand-chose, et pourtant, nous jouissons d'une position de supériorité par rapport à ceux qui se soumettent avec leur travail, à notre jugement. Nous nous épanouissons dans la critique négative plaisante à écrire et à lire. Mais l'amère vérité, qu'il nous faut bien regarder en face, c'est que dans le grand ordre des choses, le mets le plus médiocre a sans doute plus de valeur que la critique qui le dénonce comme tel. »

Ratatouille - Anton Ego